Présentation

Interview ZelpTV Virginie et Christophe
Compagnie L’Autremain à Revel-Tourdan

Compagnie L’Autremain

La compagnie L’autre main, créée en 2011 sur le territoire de Bièvre et Valloire, à Revel-Tourdan, a initié plusieurs projets fédérateurs et moteurs de lien social. De L’enfant phare festival (2000 entrées, 50 artistes professionnels et autant d’amateurs, une centaine de bénévoles) à La route des liens (festivals itinérants construits avec les habitants), notre engagement auprès de la population des environs a pris de nombreuses formes. Le festival des vitrines construit avec les commerçants et une dizaine d’artistes a été en septembre 2021 notre dernier évènement. Toujours dans un souci de créer du lien, de rendre la vie plus belle par l’art et la fête, nous avons eu envie d’imaginer, avec tous ceux qui nous entourent, un carnaval intercommunal.

Le 26 septembre 2020 à Revel-Tourdan (Isère) a eu lieu le premier carnaval. La compagnie L’Autre Main a réuni un collectif d’artistes et les habitants du territoire pour imaginer une parade, un banquet, un bal et une programmation de spectacles vivants. Les archives de l’Imprévisible Carnaval 2020 sur le site http://www.lautremain.com/portfolio/le-banquet-du-carnaval/

En 2022, la parade du carnaval aura lieu dans les rues de Beaurepaire, et sera suivie, en soirée, d’un banquet et d’un bal phénoménal et mémorable. Différentes interventions proposées par les artistes et participants présents jalonneront la journée. Pour cette nouvelle édition, nous souhaitons de nouveau réunir les artistes des environs et mettre en place avec eux des ateliers de création ouverts à tous les habitants et allant dans la continuité du premier évènement. Le magasin d’art et de spectacle de première nécessité reprendra son rôle d’atelier costumes avec des permanences régulières.

Pour cette année L’imprévisible carnaval a une couleur particulière puisque la compagnie malgache Miangaly Théâtre vient nous prêter main forte pour l’organisation et la réalisation de l’évènement, dans le cadre d’un échange artistique soutenu par l’institut français. De plus la présence du jeune guinéen Lamine N’Diaye, fils, petit-fils et arrière-petit-fils de griot, renforce un peu plus encore l’engagement qui semble s’imposer naturellement à l’évènement.

Enfin nous accordons cette fois encore une place primordiale à la parole des habitants. Nous mettons donc une priorité sur les collectes de paroles lors des sorties sur les marchés, les places publiques et les diverses structures partenaires, en amont du carnaval.

Parce que les mots « culture et lien social » ont du sens pour nous,
Parce que nous croyons que l’art et la poésie peuvent transformer le monde,
Parce que la rue et l’espace publique nous appartiennent,
Parce que c’est bon de se retrouver pour faire la fête,
L’imprévisible carnaval est de retour.
Un carnaval d’été imaginé par des artistes et les habitants de notre territoire.
Une parade, un banquet et un bal pour réunir l’art et la fête et porter un regard sur le monde.
Le monde à l’envers, le monde allant vers…